Projection gratuite de la série documentaire « Humains 3.0 » au Grand Palais

La série documentaire « Humains 3.0 » est une odyssée scientifique, déclinée en trois épisodes. Elle sera projetée gratuitement dans l’auditorium du Grand Palais les vendredis 25 mai, 1er Juin et 8 Juin. Retrouvez toutes les informations ainsi que la programmation complète sur le site du Grand Palais

Le premier épisode raconte comment l’humain pourra bientôt se réparer pièce par pièce, telle une machine, jusqu’à augmenter ses performances, acquérir de nouveaux pouvoirs et se transformer en cyborg.

Le second dessine un avenir où la connexion en réseau sera généralisée et permanente entre les hommes. Un monde où l’intelligence artificielle s’installera dans notre quotidien, jusqu’à peut-être le piloter entièrement.

Le troisième explore les limites de la condition humaine. Des scientifiques travaillent à repousser l’ultime frontière, celle de la mort. Jusqu’à donner espoir à ceux qui prétendent vivre éternellement…

« Humains 3.0 » est une série documentaire réalisée par Philippe Lagnier et Elena Sender avec Aurélie Saillard.

Caméléon Saison 2, à partir du 29 Août sur 13ème Rue

La deuxième saison de la série documentaire « Caméléon » sera diffusée à partir du 29 Août sur 13ème Rue. Indonésie, Philippines, Brésil, Mozambique, Sebastian Perez Pezzani, notre Caméléon, nous plonge dans des univers hors norme, souvent infréquentables et toujours à risque.

INDONESIE : l’enfer du Kawah Ijen

Un film de Gaël Mocaër et Sébastian Perez Pezzani
Diffusion le 29/08/2017 à 22h30 sur 13ème Rue

Sur l’île de Java, en Indonésie, des hommes risquent leur vie tous les jours pour extraire du soufre dans le cratère du Kawah Ijen, un volcan encore en activité. Un métier dangereux et pénible à 2400 mètres d’altitude qui a déjà tué de nombreux mineurs.

Dans les années 80, les forçats du soufre ont construit un système de conduits sur les bords du cratère. Le soufre liquide qui s’écoule dans cette immense pieuvre métallique se durcit au contact de l’air quand il sort des tuyaux. Les mineurs cassent alors les blocs de soufre qui se sont formés à même le sol à coup de barre à mine. Sur le site, le danger est partout, tout le temps. Au milieu d’une fournaise qui brûlent les poumons et des fumées toxiques qui aveuglent et assèchent la bouche, les hommes suent eau et sang pour remplir leurs paniers. Les vapeurs qui remontent ont une odeur d’œuf pourri qui donne envie de vomir. Tout ça à quelques mètres du lac le plus acide du monde où le moindre faux pas vous mène à une mort certaine. Un véritable enfer.

Le soufre sert à fabriquer nos allumettes, nos engrais, nos explosifs ou nos insecticides. Celui du kawah Ijen sert à blanchir le sucre.

Quand vient le moment le plus éprouvant, celui de la remontée, les mineurs sont déjà à bout de force. Ils vont quand même porter jusqu’à 100 kilos sur leurs épaules pour atteindre le haut du cratère puis marcher 2 heures pour rejoindre la pesée et vendre leur soufre. Une épreuve surhumaine payée 7 centimes d’euros le kilo de minerai.

Sebastian va passer une semaine dans cet univers apocalyptique aux côtés d’Hary et d’Asrin, deux des mineurs les plus expérimentés du volcan. Au jour le jour, il va découvrir le quotidien de ces hommes simples qui sont prêts à tout pour nourrir leurs familles et payer les études de leurs enfants.

Mais la météo ne va pas leur faciliter la tâche. La pluie incessante provoque des éboulements dans le cratère, des torrents de boue et des bulles d’acide près du lac. Impossible de travailler. Pour Hary et Asrin, c’est une catastrophe et un vrai manque à gagner. Alors Sebastian va les aider à récolter du soufre, quitte à frôler la mort.

Hary a des problèmes respiratoires. Asrin a une clavicule cassée mais pas d’argent pour se faire plâtrer l’épaule. Trois de ses doigts de pieds ont été amputés suite à un éboulement. Ici, les machines ne peuvent pas remplacer le travail des hommes. Elles ne résistent pas à l’oxydation et au pouvoir destructeur du volcan.

Dans le Kawah Ijen, il faut supporter l’insupportable pour percer les secrets des porteurs de soufre et revenir vivant.

Philippines : la guerre aux dealers

Un film de Gaël Mocaër et Sébastian Perez Pezzani
Diffusion le 05/09/2017 à 22h40 sur 13ème Rue

Les Philippines comptent 4 millions de toxicomanes pour 100 millions d’habitants. La drogue est un fléau national.

Le président Rodrigo Duterte a été élu en mai 2016 sur un programme anti-criminalité et anti-drogue radical. Désormais, les policiers tirent à vue, sans sommation, sur les dealers, et jettent en prison les consommateurs de drogue. Des tueurs à gage sillonnent les rues et éliminent les petits trafiquants contre une poignée de dollars.

C’est dans cet univers de violence extrême que Sebastian Perez, le « Caméléon », va s’immerger.

Il va d’abord partager le quotidien des forces de l’ordre dans la ville de Quezon City, tout près de Manille. Il suivra le travail d’une brigade anti-drogue qui a pour mission de « nettoyer » les quartiers.

Puis il passe de l’autre côté. Du côté de ceux que l’on traque et qui risquent d’être abattus à tout moment : les dealers et les toxicomanes. Il va aller constater le résultat de la politique anti-drogue de Duterte dans la prison surpeuplée de Quezon City, où des centaines de prisonniers s’entassent dans des cellules de quelques mètres carrés. Une prison tenue par les gangs, qui continuent de piloter le trafic de drogue depuis leur cellule.

Sebastian rencontrera enfin l’un des plus gros barons de la drogue de la ville, qui achète sa tranquillité à coups de mallettes de billets, et qui, lui, ne sera jamais inquiété par la police.

Brésil : les « pitbulls » de l’Amazonie

Un film de Sébastian Perez Pezzani
Diffusion le 12/09/2017 à 22h40 sur 13ème Rue

L’Amazone est un axe commercial vital pour le Brésil. Entre Belem et Manaus, des centaines de navires marchands remontent le fleuve chaque jour. Une cargaison qui attise la convoitise des pirates. Depuis quelques années, les attaques contre les cargos se multiplient, surtout quand ils sont chargés du bien le plus précieux : l’essence, vitale pour la population de la jungle amazonienne, qui ne peut se déplacer qu’en bateau.

Une poignée d’hommes est chargée de sécuriser les rives de l’Amazone et de lutter contre les pirates. Une brigade fluviale composée de policiers surentraînés, à la réputation d’incorruptibles, surnommés « les pitbulls » de l’Amazone : lorsqu’ils tiennent une piste, ils ne la lâchent jamais !

Sebastian va passer 10 jours avec ces policiers hors du commun et suivre une de leurs enquêtes, au fil du fleuve le plus mythique du monde.

Avec eux, il va traquer un gang de pirates qui a attaqué un navire transportant de l’essence. Une enquête pleine de dangers, où il faut toujours être sur ses gardes et où les malfaiteurs, lourdement armés, peuvent surgir de la jungle à tout moment. Il va aussi vivre sur le bateau de la brigade, et partager le quotidien des policiers.

En remontant le fleuve de villages en villages, d’indices en indices, Sebastian et les « pitbulls » vont traquer les pirates, jusqu’aux tréfonds de la jungle amazonienne.

Les braconniers du Mozambique

Un film de Gaël Mocaër et Sébastian Perez Pezzani
Diffusion le 19/09/2017 à 22h40 sur 13ème Rue

Le Parc du Limpopo au Mozambique est une des plus grandes réserves d’animaux d’Afrique. Un vaste et sauvage territoire, où vivent les « big 5 » : éléphants, buffles, lions, léopards, rhinocéros.
Mais depuis plusieurs années, le trafic d’ivoire et les actes de braconnage s’y multiplient. En 10 ans, plus de la moitié de animaux ont été tués par des braconniers. Un kilo d’ivoire vaut 6000 euros et une corne de rhinocéros complète jusqu’à 65000 euros. De quoi susciter des vocations.

Une unité spéciale anti-braconnage a été créé il y a un an et demi pour essayer d’endiguer le trafic. Les rangers patrouillent dans le parc et pourchassent les braconniers sans relâche. Un combat difficile, contre des hommes sans scrupules, prêts à tuer pour quelques kilos d’ivoire.

C’est dans cet univers hostile que Sebastian va s’immerger. Il va partager le quotidien des rangers et celui d’Arturo, leur chef. Ancien commandant des Forces Spéciales dans l’armée portugaise, il mène d’une main de fer son équipe de rangers à travers la savane et le bush.

Arturo expliquera à Sebastian les techniques très particulières qu’il a développé pour traquer les braconniers : check-point et embuscades tous les jours, traque de nuit dans le bush, au milieu des fauves, des serpents et des mille et un dangers de la réserve. Sebastian embarque ensuite avec Manuel, l’adjoint d’Arturo, pour une patrouille risquée sur le Fleuve des Eléphants. Les pêcheurs du coin sont devenus les informateurs des braconniers. Ils transportent les défenses, les cornes, des dents de lion ou encore de la viande d’hippopotame dans leurs embarcations.

Pour comprendre les motivations des tueurs d’éléphants, Sebastian ira aussi à la rencontre d’un braconnier repenti, qui a tué 13 éléphants et 7 rhinocéros.

Au fil des jours, Sebastian et les rangers vont remonter la piste des trafiquants d’ivoire, à travers le bush et sur le fleuve, jusqu’à l’arrestation finale d’un groupe de braconniers.

Humains 3.0 : bienvenue dans l’avenir de l’humanité.

Cette série documentaire (3 films de 52’) raconte comment l’Homo Sapiens, qui a transformé le monde à sa main, déploie désormais les moyens technologiques et scientifiques pour se façonner lui-même. Des outils qui vont lui permettre de s’affranchir de sa condition d’humain ordinaire. Demain, perdre un membre, devenir paralysé, être malade ou tout simplement vieillir ne seront plus une fatalité.

Cette série inédite raconte une aventure scientifique sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Une révolution qui va accoucher d’un changement de société et d’une rupture anthropologique. Cette odyssée scientifique est déclinée en trois volets :

L’Homme réparé, le 31/03 à 20h50 sur Planète + :

Ce volet raconte comment l’humain pourra bientôt se réparer pièce par pièce, telle une machine. Jusqu’à augmenter ses performances, acquérir de nouveaux pouvoirs et se transformer en cyborg.

L’Homme connecté, le 07/04 à 20h50 sur Planète + :

Ce second film dessine un avenir où la connexion en réseau sera généralisée et permanente entre les hommes. Un monde où l’intelligence artificielle s’installera dans notre quotidien, jusqu’à peut-être le piloter entièrement.

L’Homme immortel, le 14/04 à 20h50 sur Planète + :

Nous explorerons une aventure scientifique qui donne le vertige : les scientifiques travaillent à repousser l’ultime frontière, celle de la mort. Jusqu’à donner espoir à ceux qui prétendent vivre éternellement.

Des cliniques d’Hollywood à l’Ecole polytechnique de Lausanne, de Harvard à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, de l’université de Berkeley à l’hôpital central de Vienne, des dizaines de chercheurs à travers le monde travaillent à la naissance de l’Homme de demain.

Nous les avons filmés dans leurs laboratoires, assisté à leurs expériences et confronté leurs découvertes à l’analyse de philosophes, d’anthropologues et de sociologues.

Humains 3.0, une série documentaire d’Elena Sender, Aurélie Saillard et Philippe Lagnier, une production signée CAPA en diffusion sur Planète +

Hors de contrôle : L’incendie du Tunnel du Mont Blanc, le 21/03 à 20h50 sur RMC Découverte

24 mars 1999 : Une terrible fumée noire s’échappe de l’un des plus longs et plus célèbres tunnels au monde… le tunnel du Mont-Blanc.

Ce jour-là, l’explosion d’un camion frigorifique semi-remorque provoque un terrible brasier. En quelques minutes à peine, les flammes vont dégager une fumée asphyxiante et faire grimper la température à plus de 1200 degrés. Les pompiers mettront plus de 53 heures à venir à bout des flammes, 39 personnes périront.

Cet incendie demeure à ce jour le plus meurtrier de l’histoire des tunnels. Comment ce tunnel, véritable prouesse technique, a-t-il pu s’embraser aussi vite ? Pourquoi les pompiers n’ont-ils pas pu s’approcher de l’incendie et porter secours aux victimes ? Un tel incendie pourrait-il se reproduire ? Grâce à des images 3D inédites, nous allons vous faire revivre ce qu’il s’est réellement passé techniquement et scientifiquement.

Pompiers, survivants, spécialistes vont nous raconter cet accident de l’intérieur… seconde par seconde. Grâce à leur témoignage, nous tenterons de comprendre comment le tunnel du Mont Blanc a pu être victime d’un incendie hors de contrôle…

Hors de contrôle : L’incendie du Tunnel du Mont Blanc, le 21/03 à 20h50 sur RMC Découverte. Un film écrit et réalisé par Camille Plouin, produit par Benoît Masocco. Une production CAPA avec la participation de RMC Découverte

« L’amerrissage dans l’Hudson », le 29/11 dans « Hors de Contrôle » à 20h50 sur RMC Découverte

Le 15 janvier 2009, un avion de ligne amerrit en catastrophe dans la rivière Hudson, au cœur de New York. Les 155 passagers qui étaient à bord de l’appareil sont tous indemnes alors qu’ils n’avaient aucune chance de survivre. En effet, leur avion avait perdu ses deux moteurs suite à la collision avec des oiseaux au décollage.

Le pilote, le capitaine Sullenberger devient un héros national. Certains médias parlent alors de « Miracle de l’Hudson », l’histoire a même été adaptée récemment au cinéma dans le film « Sully » réalisé par Clint Eastwood avec Tom Hanks, prenant la tête du box-office américain.

Pourtant ce « miracle » soulève de nombreuses questions… Comment les réacteurs se sont-ils arrêtés à cause de simples oiseaux ? Comment le pilote a-t-il réussi le défi technique d’amerrir un appareil lancé à 270km/h sur l’eau ? Pourquoi les procédures d’urgence en vigueur à l’époque ont-elles failli causer la mort des 155 passagers ? Un tel accident pourrait-il se reproduire ?

Grâce à des images 3D inédites, nous allons vous faire revivre ce qu’il s’est réellement passé dans l’avion techniquement et scientifiquement.

Les passagers vont nous raconter cet accident de l’intérieur… seconde par seconde. Grâce à leurs témoignages et à ceux des plus grands spécialistes, nous tenterons de comprendre comment cet Airbus A320, considéré comme l’un des plus sûrs au monde, a failli causer une catastrophe hors de contrôle…

« L’amerrissage dans l’Hudson », réalisé par François Tribolet, le 29/11 dans « Hors de Contrôle » à 20h50 sur RMC Découverte

« Affaire Maillery : Le corbeau est-il le meurtrier ? » le 16/11 à 20h50 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

Pendant près de 30 ans, Marie Pichon, la mère de Christelle Maillery a mené l’un des combats les plus durs : tout faire pour retrouver le meurtrier de sa fille de 16 ans.

Un matin de décembre 1986, dans le local à vélo d’une HLM au Creusot, cette jeune collégienne a été retrouvée morte, poignardée à 31 reprises. Au départ, les policiers en charge de l’affaire ne disposent que de bien maigres indices : le facteur se souvient seulement d’avoir été bousculé près du local à vélo par un jeune homme « au look du chanteur Renaud ».

Rapidement, la clef de ce crime se révèle être dans le huis-clos de cette petite cité où tout le monde se connait. Car Christelle n’aurait jamais suivi un inconnu dans cette cave. Et puis, son corps ne présente aucune trace de lutte.

L’assassin est donc probablement un voisin ou peut-être même un proche. Est-ce son petit ami, Michel, avec lequel Christelle entretenait une relation tumultueuse ? Ou peut-être ce corbeau qui a envoyé une lettre anonyme à la jeune fille quelques jours avant sa mort ? Autant de pistes qui pourtant ne vont pas aboutir tout de suite. Il faudra attendre des années pour que l’enquête connaisse un incroyable rebondissement et qu’un suspect soit enfin identifié.

D’un point de vue de spécialiste judiciaire, c’est vrai : l’affaire Maillery est exceptionnelle, car dans les annales de la justice c’est la première fois qu’un accusé va être jugé 30 ans après les faits. Du jamais vu…

Mais ce qui rend cette histoire véritablement incroyable, c’est la détermination et le courage dont a fait preuve Marie Pichon, la mère de la victime. Une femme discrète, voire timide, qui va sortir d’elle-même pour trouver le meurtrier de sa fille.

Marie Pichon, un petit bout de femme, sans artifice, une voix fluette, se fait inviter sur les plateaux de télévisions. Elle ne veut pas que la mort de sa fille soit jetée aux oubliettes. Une association va l’épauler dans son combat, elle porte le même nom que sa fille, le fait d’un hazard douloureux. En effet, l’association Christelle regroupe 9 familles qui connaissent la même tragédie. La justice n’a pas retrouvé l’assassin de leurs enfants! 9 meurtres non élucidés, dans la même période, et dans le même département : les oubliés de la Saône et Loire… Ensemble, ils vont se battre, et trouver les moyens financiers pour solliciter l’aide d’un cabinet d’avocat qui s’est spécialisé dans la résolution des cold cases.

Jusqu’à ce que leur contre-enquête tombe enfin dans les mains d’un flic intègre et courageux qui va sortir de l’oubli le meurtre de la jeune collégienne et mettre un visage et un nom sur un présumé meurtrier…

Au delà d’une enquête très précise, ce document est le récit d’une histoire qui dépasse la fiction. Où chaque intervenant, de Marie Pichon aux flics retraités en passant par un détective privé, nous plonge dans un palpitant polar du réel qui rend hommage aux oubliés de la machine judiciaire.

« Affaire Maillery : Le corbeau est-il le meurtrier ? », réalisé par Alix Mounou, le 16/11 à 20h50 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9 (inédit -10)

« L’affaire Chabé » le 07/09 à 20h55 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

Le 26 février 2005, la vie de Ludovic Chabé, pompier de 28 ans, bascule dans l’horreur. Après 48h d’astreinte à la caserne, le jeune homme rentre chez lui à Humbercourt dans la Somme. Il est 10h quand il trouve son épouse Françoise, inanimée, allongée sur le sol de la cuisine, face contre sol. Elle est en pyjama, un foulard de soie noué autour du cou… Lorsque les pompiers arrivent, ils découvrent Ludovic en état de sidération, totalement tétanisé, recroquevillé sur le sol. Et pour lui, le cauchemar ne fait que commencer.

Deux jours après le drame, l’autopsie de la victime va révéler qu’elle a été violemment frappée au visage puis étranglée. Une agression incompréhensible à l’encontre de cette jeune femme, de 24 ans, discrète, souriante et qui ne se plaignait jamais. A première vue, Françoise semblait heureuse avec Ludovic. Marié depuis deux ans, le couple terminait les travaux de sa maison et projetait même d’avoir un enfant.

Seulement le jeune veuf va rapidement attirer les soupçons des enquêteurs. En effet, certains proches de la victime affirment que depuis quelques semaines la jeune femme avait changé. Il lui arrivait d’éclater en sanglots sans raison. Son mari Ludovic y était-il pour quelque chose ? Et puis surtout, une question intrigue les enquêteurs depuis le début : pourquoi ce pompier aguerri n’a-t-il rien tenté pour réanimer sa femme ?

Ludovic Chabé devient le suspect n°1. Et le jeune homme va s’enfoncer dans la culpabilité. Après une garde à vue très éprouvante et manifestement sous haute tension le mari va finir par avouer le meurtre de sa femme avant de se rétracter et de clamer son innocence. Seulement il est trop tard. Le jeune homme est mis en examen pour meurtre et écroué. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, l’affaire va même connaître, un an après le drame, un incroyable rebondissement.

En effet, les enquêteurs découvrent que Françoise avait un secret. Elle aurait eu un amant. Cette relation durait depuis plus 6 mois. Seulement, l’amant de Françoise a un alibi. Le matin du meurtre, son épouse atteste de sa présence chez eux.

« Cela ne peut-être que le mari » … Ludovic Chabé redevient le coupable idéal alors que plusieurs éléments le disculpent ….

« L’affaire Chabé », un film de Cyrielle Adam, le 07/09 à 20h55 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

Hors de contrôle : World Trade Center, le 06/09 à 20h50 sur RMC Découverte

11 septembre 2001, deux avions de ligne s’enfoncent dans les tours du World Trade Center. Tout le monde se souvient de ces images mais peu de gens savent ce qui s’est réellement passé ce jour là à l’intérieur des bâtiments et de leur structure. Techniquement et scientifiquement.

Comment ces gigantesques tours ont-elles pu s’effondrer ainsi ? Quels phénomènes physiques hors normes ont compromis leur structure en seulement quelques secondes ? Comment la structure du World Trade Center, pourtant réputée invincible, a t-elle causé sa propre perte ?

Pour y répondre, nous allons partir à la rencontre des hommes les plus qualifiés… Scientifiques qui ont étudié le 11 septembre, ingénieurs et architectes qui ont travaillé sur la conception des tours jumelles mais aussi ceux qui ont vécu ce jour là de l’intérieur, au cœur du World Trade Center…

Avec eux, et à l’aide d’archives et d’animations en 3D, nous allons livrer une analyse inédite pour mieux comprendre l’attentat le plus marquant le l’histoire…

Comment deux avions de lignes ont-ils pu anéantir ces colosses… et transformer l’un des plus grands symboles américains en une catastrophe hors de contrôle.

Un film réalisé par Julien Balestier, produit par Studio Capa avec la participation de RMC Découverte

« L’affaire Bebien » le 30/08 à 20h55 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

Le 30 mai 1995, en fin de journée, une colonne de fumée s’élève d’un lotissement de Saint-Andéol le Château (Rhône). Des explosions et des flammes immenses dévorent la maison de la famille Bébien. Dans le village tout le monde les connaît. Il y a Odette, aide-soignante, Vincent manutentionnaire et leurs 3 enfants. Ce sont les voisins affolés qui donnent l’alerte. Ils préviennent immédiatement, Samantha, la fille aînée de la famille qui habite à deux pas de là avec son mari Eric. Mais tous assistent impuissants au drame.

Dans les décombres, les pompiers découvrent l’horreur : les parents de Samantha et ses 2 frères et sœurs, Vincent 21 ans et Aline 17 ans, sont retrouvés carbonisés.

D’autant que le médecin légiste va faire une découverte supplémentaire. Les 4 membres de la famille Bébien n’ont pas péris dans l’incendie mais ils ont été exécutés. Ce qui pourrait être considéré comme un tragique accident domestique dû à un court-circuit ou une bougie mal éteinte, cache en réalité une véritable tuerie. Des douilles de 22 long-riffle sont retrouvées éparpillées à proximité des corps et chose étrange, les victimes ont été tuées dans des pièces séparées. Pour les gendarmes, les quatre membres de la famille de Samantha ont été abattus par la même arme, à tour de rôle, avant l’incendie de leur maison. Alors qui pouvait en vouloir à cette famille appréciée de tous ?

Rapidement, les enquêteurs parviennent à établir une chronologie des meurtres. Odette est morte la première en début de matinée, Vincent le père a été tué entre 11h15 et 12h, à son retour de l’usine, le fils entre 12h et 12h30 et la fille Aline vers 17h15, alors qu’ils rentraient du lycée. Une chose est sûre, le meurtrier connaissait parfaitement les habitudes de la famille Bébien. C’est donc tout naturellement que les enquêteurs vont commencer leur enquête de voisinage. Et dans le village les langues vont se délier.

A moins que l’explication du massacre des Bébien ne se trouve au cœur même de la famille… Ce sont finalement, des bouts de chandelles et des jerricans d’essence qui vont permettre aux policiers de le découvrir…

« L’affaire Bébien », un film de Julien Balestier, le 30/08 à 20h55 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

« Caméléon : Dans l’enfer du Salvador » le 19/07 à 22h35 sur 13ème Rue.

Pour le dernier épisode de la série documentaire Caméléon, Sebastian Perez Pezzani plonge dans l’enfer du Salvador avec les médecins légistes.

A la morgue de San Salvador, les croque morts se bousculent tous les jours. Les familles sont là. Il y a celles qui pleurent et celles qui sont résignées. Comme si mourir était écrit. Comme s’il était normal qu’un fils de 18 ans meurt de 4 balles dans la tête.

Le Salvador, c’est le pays le plus violent du monde. En 2015, plus de 6000 personnes ont été tuées par balle et plus de 2000 ont disparu. Sebastian plonge dans cet enfer aux côtés des médecins légistes de la capitale, les premiers témoins de l’horreur.

« Caméléon : Dans l’enfer du Salvador », le 19/07 à 22h35 sur 13ème Rue.

Réagissez en direct sur les réseaux sociaux avec #Caméléon