« Trafics, les rubis des Khmers rouges », un documentaire d’Olivier Weber, le 3/02 à 23h40 sur France 2

Des trafics, il y en a de plus en plus sur la planète. Le monde en vit, des maquis des guérillas ou des jungles d’Afrique jusqu’aux capitales occidentales. Trafics d’armes, de drogue, d’or, de diamant, de pétrole, de bois tropical et même… d’hommes et de femmes.

Tout y passe. Des réseaux organisés qui alimentent les guerres. Certains ferment les yeux. Beaucoup en profitent. A croire que la mondialisation s’est alliée aux cartels et aux mafias. Bienvenue sur la planète des trafics en tout genre.

Olivier Weber est grand reporter et écrivain. Les trafics, il connaît bien. Il parcourt la planète des guérilleros et des trafiquants depuis vingt-cinq ans, du Sahara à l’Afghanistan, de la Corne de l’Afrique à la Mer de Chine.

Cette fois-ci, il revient au Cambodge, au pays des Khmers rouges, les miliciens qui furent au pouvoir sous les ordres de Pol Pot. De 1975 à 1979 ils ont instauré un régime de terreur d’inspiration maoïste. Intellectuels, juges, avocats, bonzes, personne ne trouvait grâce à leurs yeux. En 4 ans les Khmers rouges vont éliminer deux millions de Cambodgiens. C’est un des plus sanglant génocide du 20ème siècle.

Chassés du pouvoir en 1979, une partie des Khmers rouges a repris le maquis et mené une guérilla active jusqu’en 1996. Aujourd’hui le dernier fief des Khmers rouges est situé dans la région de Pailin, à la frontière thaïlandaise. Une région au sous-sol bourré de rubis.

Longtemps le trafic des pierres précieuses a permis aux Khmers rouges de financer la guerre. Aujourd’hui il permet à certains de vivre une retraite dorée et d’échapper à la justice internationale qui tente de les rattraper.

Car Olivier revient au Cambodge alors que les premiers responsables du génocide sont enfin jugés pour leurs actes devant un tribunal international à Phnom Penh.

Mais visiblement certains anciens Khmers rouges ne redoutent pas la justice, plus de trente ans après avoir participé au génocide contre le peuple cambodgien. Réfugiés dans la province de Pailin, ils se sont lancés dans les trafics depuis des années, notamment celui du rubis, en toute impunité. Avec les pierres précieuses, les anciens compagnons de Pol Pot ont littéralement « acheté » la paix à Phnom Penh, la capitale. Une contrebande qui permet aux bijoutiers du monde entier de se ravitailler, via des courtiers qui négocient tout en cash, en Thaïlande ou à Phnom Penh.

Olivier Weber tente de pénétrer et de se faire accepter dans un milieu où les journalistes ne sont pas les bienvenus avec un objectif : remonter jusqu’à la tête du trafic et retrouver ceux qui l’organisent pour une rencontre sans concession. Sa mission : rencontrer un homme, Ee Chhean, ex-commandant militaire khmer rouge, proche de Pol Pot, devenu gouverneur de la ville, mais aussi le propriétaire de casinos et d’hôtels luxueux sortis de terre grâce à l’argent du trafic de rubis.

TRAFICS : LES RUBIS DES KHMERS ROUGES
Un documentaire d’Olivier Weber
Production CAPA
Diffusion le 03/02 à 23h40 sur France 2

« Mortel Guet-apens », un documentaire de B. Jeanneau pour Enquêtes Criminelles, le 31/01 à 20h40 sur W9

Le Havre, 2 avril 1996. Il est 4 heures du matin lorsque Alain et Angela Hay, 46 et 48 ans, prennent la route pour Mulhouse. En quittant leur maison, ils pensent partir pour quelques jours à peine, ils ne se doutent pas que ce sera leur dernier voyage…

En effet, le soir-même, leurs proches commencent à s’inquiéter : on sait qu’ils sont arrivés à bon port mais depuis, on est sans nouvelle… Toute la famille s’inquiète et maintes hypothèses sont évoquées : accident de la route, disparition volontaire, ou meurtre ?

Il faudra attendre un mois avant que leur voiture ne soit retrouvée dans le grand canal d’Alsace, une voiture qui va révéler de nombreux secrets…

COLLECTION  »ENQUETES CRIMINELLES » – MORTEL GUET-APENS
Documentaire – 52′
Réalisé par Bertrand Jeanneau
Produit par Capa Presse

« D comme débrouille en Colombie », un reportage de Sebastian Perez, le 16/01 à 15h, dans Les Nouveaux Explos sur CANAL+

Cocaïne, Farc, milices d’extrême-droite, corruption, kidnappings, sont les maladies qui gangrènent la Colombie.

Ceux qui refusent de choisir entre la peste et le choléra n’ont pas le choix ils vivent du système D. Un loueur de machines à laver, des constructeurs de side-cars sur voie ferrée, un marchand de café avec sa voiture en bambou mais aussi un chiffonnier: Sebastian est partie à la rencontre de cette Colombie inventive parsemée de sourires et d’espoir.
Loin, très loin des clichés habituels.

D comme Débrouille … en Colombie, de Sebastian Perez Pezzani
Le 16/01 à 15h, dans Les Nouveaux Explos sur CANAL+

« Rendez-vous chez moi au Canada », de Roland Théron, le 9/01 à 15h dans Les Nouveaux Explorateurs sur Canal +

Dans les grandes forêts du centre du Canada, Allan Mackie fait ses maisons en rondins, comme celles des pionniers venus d’Europe, qui apportaient leur savoir faire d’assemblage des bois massifs.

Aujourd’hui les canadiens s’échappent dès que possible des villes pour retrouver le bord d’un lac sauvage, et profiter des températures clémentes de l’été. A deux heures de Toronto, au bord de l’eau, Larry Williams s’est construit une maison originale : un cube de verre posé sur le granit.

A l’Ouest du pays, en Colombie Britannique, sur Vancouver Island, surfeurs et marginaux ont construits d’étranges maisons bioclimatiques intégrées au paysage.

Des lacs de l’Ontario aux fjords reculés de la côte pacifique de Vancouver Island, Roland THERON réalise une exploration atypique de l’habitat canadien. En traversant d’Est en Ouest le Canada – Immense pays qui fait fait 14 fois la France – il découvre une variété étonnante de modes de vie et d’habitats.

« Rendez-vous chez moi au Canada »,
Un film de Roland Théron, le 9/01 à 15h dans Les Nouveaux Explorateurs sur Canal +

« La fièvre de l’orchidée », un reportage de Martin Blanchard, le 23/01 à 16h45 et à 20h35 sur France 5

Des orchidées, tout le monde connaît au moins le phalænopsis. En quelques années, cette plante à longues tiges et aux fleurs aériennes est devenue la championne incontestée des plantes en pot. Jamais dans le monde de l’horticulture une plante ne s’était imposée aussi vite et aussi massivement. Elle est devenue la porte d’entrée la plus fréquente au monde des orchidées. On vous en offre une, et la « fièvre de l’orchidée » vous gagne.

Partout en France, de simples particuliers aménagent leur garage ou une pièce de leur appartement en serre tropicale. D’autres vont consulter des horticulteurs chevronnés pour ramener à la vie leur phalænopsis desséché.

Derrière ces passions singulières, prospère un véritable marché au niveau mondial. Les fermes d’orchidées thaïlandaises produisent en masse des fleurs d’orchidées et les gigantesques serres néerlandaises fournissent toute l’Europe en phalænopsis.

Bien loin de cette frénésie de production, d’autres passionnés œuvrent sur le long terme. Au cœur de Paris, les jardiniers du Sénat préservent leur collection historique d’orchidées. Et à l’autre bout du monde, dans les montagnes chinoises du Yunnan, la marque de luxe Guerlain réintroduit patiemment dans son milieu naturel une espèce particulière d’orchidées, la vanda cœrulea. Ses propriétés particulières seront utilisées pour fabriquer des crèmes cosmétiques.

La fièvre de l’orchidée (Version longue)
Un documentaire de Martin Blanchard
Le 23 janvier à 16h45 puis à 20h35 sur France 5

C’EST NOTRE HISTOIRE, la première émission contributive dédiée à notre histoire : rendez-vous le 9 janvier à 20h35 avec Marie Drucker sur France 5

Pour le deuxième numéro de cette émission contributive dédiée à notre histoire commune, la journaliste Marie Drucker et l’historien Fabrice d’Almeida invitent les téléspectateurs à se remémorer leurs souvenirs du 10 mai 1981, de François Mitterrand et de la grande alternance.

LE DOCUMENTAIRE – 10 mai 1981, le roman d’une victoire
Un documentaire français réalisé par Richard Puech en 2010.

Comment s’est déroulée l’incroyable ascension politique de François Mitterrand, de 1958 à son élection en 1981 ? D’anciens collaborateurs et ministres du leader socialiste, premier président de gauche depuis le début de la Ve République, témoignent. Le réalisateur a notamment recueilli les paroles de Jacques Attali, Robert Badinter, Michel Charasse, Edith Cresson, Henri Emmanuelli, Roland Dumas, Laurent Fabius, Charles Fiterman, Lionel Jospin, Pierre Joxe, Jack Lang, Pierre Mauroy ou Jacques Séguéla. Tous évoquent son redoutable sens politique et son intuition. Ils évoquent les grandes étapes de son parcours.

LE DEBAT Présenté par : Marie Drucker, Fabrice d’Almeida

Invités : Laurent Fabius (ministre du Budget en 1981), Jack Ralite (ministre de la Santé en 1981), Jack Lang (ministre de la Culture en 1981), Jacques Toubon (député de Paris en 1981), Catherine Nay (journaliste).

Egalement invités sur le plateau, les téléspectateurs et internautes qui ont contribué en envoyant leurs témoignages sur le site de France 5 échangeront autour leurs souvenirs de la victoire de François Mitterrand lors de l’élection présidentielle du 10 mai 1981.

L’équipe de rédaction de CAPA et de l’émission C’EST NOTRE HISTOIRE remercie à l’occasion tous les participants, les témoins et les jeunes journalistes ayant accepté de participer à ce projet.

Vous pourrez revoir les meilleures de vos contributions lors du débat, et consulter l’ensemble des vidéos et des témoignages sur le site de France5.fr