FIGRA 2017

L’Effet Papillon, ARTE Reportage, Spécial Investigation : 3 films CAPA sélectionnés au FIGRA 2017

Le FIGRA, Festival International du grand reportage d’actualité et du documentaire de société, a sélectionné 3 reportages réalisés par l’agence CAPA.

Projections et annonce des lauréats du 22 au 26 mars 2017 au Touquet-Paris-Plage.

IRAK : DES AIGUILLES CONTRE LA TERREUR

Un sujet de Marc Garmirian et Laurène Bosc diffusé dans ARTE REPORTAGE
Une coproduction CAPA / ARTE

sélectionné dans la catégorie « COMPÉTITION INTERNATIONALE (moins de de 40 minutes) »

Française d’origine arménienne, Elise Boghossian quitte tous les mois son cabinet d’acupuncture parisien pour soigner les réfugiés syriens et irakiens exilés au Kurdistan. Grâce à deux bus transformés en dispensaires mobiles, son équipe de médecins, infirmiers et psychologues, eux-mêmes réfugiés, accède aux zones oubliées des autres ONG, tout près de la ligne de front avec Daech. Ils prodiguent en moyenne 300 soins par jour, dans 18 sites différents, à des patients chrétiens et yézidis qui souffrent de blessures physiques, mais aussi psychologiques de la guerre. Elise aide aussi à libérer la parole de jeunes femmes yézidis qui ont été traitées comme esclave par les djihadistes. Petite-fille de rescapés du génocide des arméniens en 1915, c’est en référence à son propre passé qu’elle a décidé de s’engager dans l’aide aux victimes de guerre, et de faire de l’acupuncture un instrument humanitaire et politique. Et lorsqu’Elise rencontre des réfugiés chrétiens arméniens qui ont fui Mossoul, c’est toute son histoire personnelle qui remonte à la surface. A 100 ans d’intervalle, la même tragédie se répète, parfois dans les mêmes lieux.

ISRAËL : SOUS LA PRESSION DES ULTRAS

Un sujet de Bethsabée Zarka diffusé dans SPÉCIAL INVESTIGATION (CANAL+)

sélectionné dans dans la catégorie « COMPÉTITION INTERNATIONALE (plus de 40 minutes) »

Dans les rues de Jérusalem, on les reconnaît à leurs longs costumes et grands chapeaux noirs. Leurs épouses portent perruques et jupes sous les genoux. Ces ultra-orthodoxes juifs prônent une lecture fondamentaliste de la Torah et refusent la société moderne. Ils forment une petite communauté radicale, très fermée, hermétique même, dont l’influence pèse de plus en plus sur la société israélienne.

Pour la première fois, une journaliste a réussi à pénétrer cet univers fermé, avec une caméra. Elle en rapporte un témoignage troublant. Un document rare, un portrait d’hommes, de femmes et de leurs très nombreux enfants, dont les projets sont une menace contre les principes démocratiques de l’état d’Israël.

USA : DU PÉTROLE ET DES PLUMES

Un sujet de Bruno Gex diffusé dans L’EFFET PAPILLON (CANAL+)

sélectionné dans la catégorie « COMPÉTITION INTERNATIONALE (moins de 40 minutes) »

Rien de mieux qu’une bonne histoire de cow-boys et d’Indiens. Mais cette fois, les cow-boys risquent de perdre. Depuis 6 mois, les Sioux des plaines du Dakota rameutent leurs frères amérindiens mais aussi le tout Hollywood pour enterrer un projet d’oléoduc à 4 milliards de dollars.

Un projet en partie financé par Donald Trump, c’est dire si ce pipeline est doublement maudit. Les Indiens sont donc sortis fissa de leurs réserves pour camper au bord du fleuve Missouri et défier les bulldozers qui menacent leur eau potable et profanent leurs sites sacrés. Le combat contre les milices privées des multinationales semblait perdu d’avance. Mais la cavalerie du web et des people est arrivée juste à temps pour couper la route au pipeline.

Comme une maison bleue

« Comme une maison bleue », le Webdoc sur l’équipe de France masculine de Handball réalisé par Manuel Herrero

Cette série de 12 épisodes de 5 minutes tournée tout au long de l’année 2016 au cœur de « la maison bleue » nous plonge dans l’intimité de l’équipe de France masculine de handball. On y découvre l’esprit de cette équipe hors du commun et la personnalité des hommes qui la composent à travers des portraits intimistes des 6 « cadres » de l’équipe surnommés « les Experts », ainsi que des sujets retraçant les moments forts du groupe. 

La route jusqu’aux Championnats du monde a été jalonnée de péripéties et d’évènements, avec notamment l’Euro en Pologne, les Jeux Olympiques de Rio mais aussi des stages, des rassemblements et des centaines d’heures de travail. Dans des registres différents, chaque moment permet de découvrir les Experts sous un angle intime et humain. Les larmes dans un vestiaire de Cracovie, les mots sans concession échangés à huis clos dans un hôtel en Corse, la sueur sur les versants de la Toussuire ou les regards avant l’annonce d’une sélection deviennent ainsi des enjeux dramatiques qui révèlent la personnalité des personnages, leur mode de fonctionnement et la façon dont l’équipe s’est construite au fil des années.

Plusieurs partis pris ont guidé cette aventure :

– Une transparence totale. Les joueurs et le staff ont accepté la présence du réalisateur et de son chef opérateur dans toutes les situations qui rythment le quotidien de l’équipe, en période de préparation mais aussi lors des compétitions.
– La volonté de ne pas recourir à une écriture chronologique ou les résultats sportifs constitueraient le seul enjeu.
– Un traitement personnel et intime reposant sur la proximité avec les joueurs et de longs entretiens conduits au fil du projet.
– Le choix des intervenants : si la série montre l’ensemble de l’équipe, le récit est articulé autour des 6 joueurs cadres communément surnommés « Les Experts », de Claude Onesta et Didier Dinart.

Une rencontre à l’origine du projet :

C’est à l’occasion de son documentaire « Coachs » diffusé sur Canal+ au printemps 2016, que le réalisateur Manuel Herrero a rencontré Claude Onesta. A l’issue de ce film, le manager général de l’équipe de France masculine de handball lui a proposé d’accompagner la team pendant une année, jusqu’aux Championnats du monde organisés en France en janvier 2017. L’idée de ce projet est de raconter l’esprit de cette équipe hors du commun à travers la personnalité des hommes qui la composent.

 

 

Billet retour pour l’Afghanistan

« Billet retour pour l’Afghanistan » le 14/01 à 18H35 dans Arte Reportage

Ils sont des milliers d’Afghans, chaque jour, à regagner leur « terre d’origine ». Depuis l’invasion soviétique de 1979 en Afghanistan et la guerre civile qui a suivi, le Pakistan était la principale terre d’accueil des réfugiés afghans. Plus de 2 millions d’entre eux y avaient établi leur vie. Pourtant, depuis quelques mois, le gouvernent pakistanais durcit sa politique migratoire et a décidé de renvoyer l’intégralité de ces réfugiés en Afghanistan d’ici mars 2017. A l’origine de ces expulsions massives, des tensions historiques entre le Pakistan et l’Afghanistan. Islamabad accuse régulièrement les réfugiés afghans de nourrir le terrorisme local. Certains voient de la part des autorités pakistanaises une volonté de déstabiliser encore plus son voisin.

Ces cinq derniers mois, déjà 600 000 personnes ont été expulsées. Avant l’arrivée de l’hiver, ils étaient près de 6000 par jour à traverser la frontière. Pour certains, c’est la première fois qu’ils foulent la terre afghane. Ce reportage nous immerge dans ce retour, véritable parcours du combattant. Ces rapatriés doivent trouver un logement, un travail mais aussi de quoi se nourrir dans un pays où crises économique et sécuritaire sévissent. Ils ne peuvent pas compter sur l’aide du gouvernement afghan, accaparé par le conflit avec les taliban. Pour d’autres, c’est aussi un choc culturel. Pour tous, il faut réapprendre l’Afghanistan.

« Billet retour pour l’Afghanistan », réalisé par constance de Bonnaventure, le 14/01 à 18H35 dans Arte Reportage

Après moi le bonheur

Après moi le bonheur : Trophée de la fiction unitaire du Film Français

Les Trophées du Film français, organisés par le magazine « Le Film français » récompensent les succès de l’année passée au cinéma et à la télévision. Le Prix sera remis à l’équipe, à l’occasion de la 24ème cérémonie qui se déroulera le 2 février prochain.

Un 90 minutes fort et poignant dans lequel une mère condamnée par un cancer mène un combat acharné pour avoir le droit de choisir la famille d’accueil où ses enfants pourront grandir ensemble après sa mort.

Ce téléfilm unitaire est adapté d’une histoire vraie, celle de Marie-Laure Picat, dont l’histoire avait été éditée en livre en 2009 sous le titre « Le courage d’une mère ». Un succès vendu à 70.000 exemplaires.

Alexandra Lamy, bouleversante en mère courage, donnera la réplique à Zabou Breitman, Thierry Frémont, Jean-Michel Tinivelli, Julia Piaton et Cécile Rebboah.

« Après moi le bonheur »

  • Écrit par Claire Lemaréchal, d’après l’œuvre de Marie-Laure Picat et Anne Berthod « Le courage d’une mère », édité par ©Oh ! Editions.
  • Un film produit par Arnaud Figaret pour Capa Drama et Claire Lemaréchal pour Azad Films.
  • Casting : Alexandra Lamy, Thierry Frémont, Zabou Breitman, Jean-Michel Tinivelli, Cécile Rebboah, Michaël Abiteboul, Julia Piaton…
  • Crédits photos : © François Lefebvre / Capa Drama / Azad Films / TF1