Affaire Maillery : Le corbeau est-il le meurtrier ?

« Affaire Maillery : Le corbeau est-il le meurtrier ? » le 16/11 à 20h50 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9

Pendant près de 30 ans, Marie Pichon, la mère de Christelle Maillery a mené l’un des combats les plus durs : tout faire pour retrouver le meurtrier de sa fille de 16 ans.

Un matin de décembre 1986, dans le local à vélo d’une HLM au Creusot, cette jeune collégienne a été retrouvée morte, poignardée à 31 reprises. Au départ, les policiers en charge de l’affaire ne disposent que de bien maigres indices : le facteur se souvient seulement d’avoir été bousculé près du local à vélo par un jeune homme « au look du chanteur Renaud ».

Rapidement, la clef de ce crime se révèle être dans le huis-clos de cette petite cité où tout le monde se connait. Car Christelle n’aurait jamais suivi un inconnu dans cette cave. Et puis, son corps ne présente aucune trace de lutte.

L’assassin est donc probablement un voisin ou peut-être même un proche. Est-ce son petit ami, Michel, avec lequel Christelle entretenait une relation tumultueuse ? Ou peut-être ce corbeau qui a envoyé une lettre anonyme à la jeune fille quelques jours avant sa mort ? Autant de pistes qui pourtant ne vont pas aboutir tout de suite. Il faudra attendre des années pour que l’enquête connaisse un incroyable rebondissement et qu’un suspect soit enfin identifié.

D’un point de vue de spécialiste judiciaire, c’est vrai : l’affaire Maillery est exceptionnelle, car dans les annales de la justice c’est la première fois qu’un accusé va être jugé 30 ans après les faits. Du jamais vu…

Mais ce qui rend cette histoire véritablement incroyable, c’est la détermination et le courage dont a fait preuve Marie Pichon, la mère de la victime. Une femme discrète, voire timide, qui va sortir d’elle-même pour trouver le meurtrier de sa fille.

Marie Pichon, un petit bout de femme, sans artifice, une voix fluette, se fait inviter sur les plateaux de télévisions. Elle ne veut pas que la mort de sa fille soit jetée aux oubliettes. Une association va l’épauler dans son combat, elle porte le même nom que sa fille, le fait d’un hazard douloureux. En effet, l’association Christelle regroupe 9 familles qui connaissent la même tragédie. La justice n’a pas retrouvé l’assassin de leurs enfants! 9 meurtres non élucidés, dans la même période, et dans le même département : les oubliés de la Saône et Loire… Ensemble, ils vont se battre, et trouver les moyens financiers pour solliciter l’aide d’un cabinet d’avocat qui s’est spécialisé dans la résolution des cold cases.

Jusqu’à ce que leur contre-enquête tombe enfin dans les mains d’un flic intègre et courageux qui va sortir de l’oubli le meurtre de la jeune collégienne et mettre un visage et un nom sur un présumé meurtrier…

Au delà d’une enquête très précise, ce document est le récit d’une histoire qui dépasse la fiction. Où chaque intervenant, de Marie Pichon aux flics retraités en passant par un détective privé, nous plonge dans un palpitant polar du réel qui rend hommage aux oubliés de la machine judiciaire.

« Affaire Maillery : Le corbeau est-il le meurtrier ? », réalisé par Alix Mounou, le 16/11 à 20h50 dans « Enquêtes Criminelles » sur W9 (inédit -10)